Trop subjectif ?

Ce qui est objectivement la vérité est déjà bien difficile à déterminer – mais dans nos rapports avec les autres, il ne faut pas s'en laisser imposer le terrorisme.

Fenêtre sur le Chaos

Malgré les apparences, la rupture de clôture du sens instaurée par les grands mouvements démocratiques est en danger de recouvrement.

Nous avons encore

Nous avons encore à Paris des concerts où l’on fait de la musique ; nous avons des virtuoses qui comprennent les chefs-d’œuvre et les exécutent dignement ; des auditeurs qui les écoutent avec respect et les adorent avec sincérité. Il faut se dire cela pour ne pas aller se jeter dans un puits la tête la première.

L'ombre du mal

Aucune pensée n'est immunisée contre les risques de la communication.

Des raisons d'obéir

La religion interprétée, c’est, pour les autres, la religion supprimée, et l’accusation d’impiété, c’est le point de vue des autres sur lui. Il donne des raisons d’obéir aux lois, mais c’est déjà trop d’avoir des raisons d’obéir … Ce qu’on attend de lui, c’est justement ce qu’il ne peut pas donner : l’assentiment à la chose même, et sans considérants.

La vérité

Il comprend trop bien les droits des autres et du dehors pour leur permettre n’importe quel empiètement, et, quand il est engagé dans une entreprise extérieure, si l’on veut l’entraîner au-delà du point où elle perd le sens qui la recommandait, son refus est d’autant plus tranquille qu’il est fondé sur les mêmes motifs que son adhésion.

Nadie puede anhelar que triunfe

"El nazismo adolece de irrealidad, como los infiernos de Erígena. Es inhabitable ; los hombres sólo pueden morir por él, mentir por él, matar y ensangrentar por él."

Oraison funèbre

En ce qui concerne la guerre, voici en quoi nous différons de nos adversaires. Notre ville est ouverte à tous ; jamais nous n'usons de Xénélasies pour écarter qui que ce soit d'une connaissance ou d'un spectacle, dont la révélation pourrait être profitable à nos ennemis. Nous fondons moins notre confiance sur les préparatifs et les ruses de guerre que sur notre propre courage au moment de l'action. En matière d'éducation, d'autres peuples, par un entraînement pénible, accoutument les enfants dès le tout jeune âge au courage viril ; mais nous, malgré notre genre de vie sans contrainte, nous affrontons avec autant de bravoure qu'eux des dangers semblables.

Qu'attendez-vous pour agir ?

Qu'attendez-vous pour agir ? – Nous attendons, dira-t-on, que la nécessité nous y force. – Mais, aujourd'hui, que faut-il penser de ce qui se passe ?

Enseigner la grammaire

"Pas de promotion sociale ou d’accès à l’emploi si l’on parle un français non normé."

Pages

Subscribe to Lecture critique RSS