L'hiver de la culture

"Soit un veau coupé en deux dans sa longueur et plongé dans un bac de formol. Supposons à cet objet de curiosité un auteur et supposons du coup que ce soit là une œuvre d'art, qu'il faudra lancer. Quel processus justifiera son entrée sur le marché ?"

Une affaire privée

Aujourd’hui, on n’a vraiment aucun plaisir d’écrire sur les romans et même sur la littérature en général. On redoute le voisinage de la misérable et charlatanesque critique des marchands ; il y a peu de place pour l’examen tranquille, attentif, comparatif.

Alceste

"Mr. Py goes to great lengths to avoid having Alceste and Admète even look at each other, so that all their discussions of life and death matters might as well be directed to an empty wall — and indeed they often are."

Contre les images

Les représentations sont inégalement distribuées dans les sociétés humaines, jusqu’à en être parfois totalement exclues. Quelles sont les objections que leur présence soulève ?

La Clemenza di Tito

"The story of the enlightened Roman emperor so merciful that he forgives everyone for everything—from the maiden who refuses his imperial offer of marriage to the friend who not only betrays but also tries to murder him—is so improbable that it's nearly a fairy tale."

Kammapa et Litaolané

"Il ne resta sur la terre qu'une femme qui échappa à la férocité de Kammapa, Elle se tenait soigneusement cachée. Cette femme conçut et elle enfanta un fils dans une vieille étable à veaux. Elle fut très surprise, en le considérant de près, de lui trouver au cou des amulettes divinatoires."

Progrès

Alors déjà, l'époque avait commencé où l'on se mettait à parler des génies du football et de la boxe…

Histoire d'un voyage…

Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil : autrement dite Amérique. Claude Lévi-Strauss a cet ouvrage de Jean de Léry en poche quand il arrive pour la première fois à Rio en 1935.

Livre des monstres et prodiges

Il faut feuilleter ce livre d'Ambroise Paré en se souvenant de ce qu'écrit Montaigne, pratiquement au même moment.

La Princesse de Montpensier

"Pendant que la guerre civile déchirait la France sous le règne de Charles IX, l’amour ne laissait pas de trouver sa place parmi tant de désordres, et d’en causer beaucoup dans son empire."

Amy Foster

Dans cette nouvelle de Joseph Conrad, le narrateur relate la vie d'un naufragé réfugié en Angleterre qui ne peut plus communiquer dans sa langue maternelle. Il parle un anglais approximatif.

English is the language of the school

Kafka préférait le tchèque, il choisit pourtant d'écrire en allemand. Joseph Conrad, son contemporain, opte pour l'anglais, la langue de son pays d'adoption. Il aurait pu choisir le polonais, l'allemand ou le français. À la fin de sa vie, Edward Said s'interroge une dernière fois sur les conséquences de ce choix, qui le renvoie à son propre parcours.

La même chose… ou presque

Les apôtres furent tous remplis d’Esprit Saint et ils se mirent à parler d’autres langues, comme l’Esprit leur donnait de s’exprimer. […] chacun les entendait parler sa propre langue. Déconcertés, émerveillés, ils disaient : "Tous ces gens qui parlent ne sont-ils pas des Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ?"

Un investissement

"L’instruction apporte son lot quotidien de joies et de peines aux enfants et aux parents, mais il s’agit avant tout d’un investissement, écrit Esther Duflo : un enfant plus instruit gagnera plus et mènera (en principe) une vie plus accomplie."

Je ne le pouvois avoir meslé ny alteré

"J'escris mon livre à peu d'hommes, et à peu d'années. Si ç'eust esté une matiere de durée, il l'eust fallu commettre à un langage plus ferme. Selon la variation continuelle, qui a suivy le nostre jusques à cette heure, qui peut esperer que sa forme presente soit en usage, d'icy à cinquante ans ?"

Pages

Subscribe to Lecture critique RSS