Cinéma

Happy End

Histoire officielle

The church considers the czar to be a saint, and a saint shouldn’t be portrayed as having affairs.

Powidoki

Emmanuelle Riva

Phoenix

Les Cahiers du cinéma et Positif ont rendu compte du film de Christian Petzold. Les premiers de manière expéditive, les seconds plus longuement.

Aux origines du Pop ?

"Antonioni, aux origines du Pop" : tel est le titre absurde de l'exposition de la Cinémathèque qui lui est consacrée. Comment peut-on réduire Antonioni à ça ?

Une fable

Phoenix, de Christian Petzold, peut donner lieu à plusieurs parcours interprétatifs. On peut y voir surtout une fable de philosophie politique exposant le dévoilement de la vérité dans une société en proie à la dénégation.

Dévoiler

Dans le film, lorsque Nelly sort, libérée, dans la lumière solaire, le rideau est déchiré, à chacun de voir ou de refuser de voir ce qui est dévoilé.

Produire du malaise

Christian Petzold a construit une machine à produire du malaise, de l'indignation, voire du scandale.

À première vue

Les stéréotypes cinématographiques, culturels et commerciaux auraient exigé que la quête fût couronnée de succès, après que la jeune femme eut triomphé des épreuves : heureuses retrouvailles pour reformer un beau couple.

Pages

Subscribe to RSS - Cinéma