Littérature

La relation père-fils

"Aristote dict qu'en certaine nation où les femmes estoient communes, on assignoit les enfans à leurs peres par la ressemblance."

En guise d'introduction

Dans Apologie pour l'histoire, Marc Bloch cite ce proverbe arabe : "Les hommes ressemblent plus à leur temps qu'à leurs pères."

The Outsider

Une nouvelle traduction en anglais de L'Étranger vient de paraître. Elle est signée Sandra Smith et Claire Messud, dans cet article, dit tout le bien qu'elle en pense.

Abraham et ses fils

Tu deviendras le père d'une multitude de nations.

Aimer Palerme

"Mon passé n'existait plus et je me demandais parfois quel était cet inconnu tatillon et banal qui avait pu s'intéresser aux futilités bariolées de l'Annonciation d'Antonello de Messine, au bélier de Syracuse, alors que les marchandes chantent sur le port en rangeant leurs fruits et que les escarpes glissent le velours de leurs pas le long des trottoirs."

La grande Cérès

Avant tout honore les dieux, et, chaque année, renouvelle tes offrandes à la grande Cérès, en officiant sur l'herbe grasse, quand le déclin de l'hiver est achevé, quand le printemps est déjà serein.

L'Italie suprême

Ici règne un printemps perpétuel, et l'été en des mois qui ne sont pas les siens ; deux fois les brebis y sont pleines, deux fois l'arbre y donne des fruits.

L'apiculteur

Cependant notre homme plantait, entre des ronceraies, des légumes en lignes espacées et, en bordure, des lis blancs, des verveines et du pavot comestible.

Le laboureur mythique

Cette vie était celle que Saturne menait sur la terre au temps de l'âge d'or.

Le "bonheur" des paysans

O trop heureux les cultivateurs, s'ils connaissaient leur bonheur !

Pages

Subscribe to RSS - Littérature